« Je n’ai que des sentiments violents et incertains dont je ne suis pas le maître. Je ne me trouve digne de vous, vous ne me paraissez plus digne de moi. Je vous adore, je vous hais, je vous offense, je vous demande pardon ; je vous admire, j’ai honte de vous admirer. Enfin, il n’y a plus en moi ni de calme ni de raison. » La Princesse de Clèves

La Saint-Valentin approche, et c’est le moment où de nombreux publicitaires plus ou moins inspirés nous rappellent que la France est la patrie de l’Amour. Un cliché de plus ? Tranchons la question grâce à cette sélection (totalement subjective) des sept plus beaux mots d’amour de la langue française.

 

  1. Élégance : La Rochefoucauld, qui s’y connaissait un peu, nous rappelle que « Un honnête homme peut être amoureux comme un fou, mais non pas comme un sot.» L’élégance (du latin elegantia, de elegans, « qui sait choisir »), ce n’est pas seulement savoir se vêtir avec goût : c’est aussi, et surtout, une façon d’être au monde et aux autres. Maîtriser ses sentiments sans les étouffer, brûler pour l’autre sans s’imposer à lui. Et, si nécessaire, savoir quitter la scène sur la pointe des pieds.
  2. Chuchoter : Le chuchotis est un trésor. Un trésor caché. Les lèvres bougent, les mots sont à peine perceptibles. Ils ne sont que pour lui, ou pour elle. Nul autre n’y a accès, et c’est dans un souffle qu’on pourrait croire pure imagination que se prononcent les serments les plus doux.
  3. Émoi : Plus qu’une émotion, l’émoi, c’est le trouble. De l’ancien français esmaier, « effrayer », et du latin exemagare « priver de sa force », l’émoi est insaisissable, prêt à basculer dans la frayeur de tout perdre ou dans l’exultation de la joie. Ou de vivre les deux à la fois, quand vos yeux frôlent ceux de votre amour.
  4. Effleurer: Ne pas prendre : s’approcher. Ce moment où les certitudes les plus chevillées au corps ne demandent qu’à flancher. Cette peau qui brûle au contact d’une autre peau. Plus d’égards que vous n’en donnerez jamais à une œuvre d’art. Et ce léger tremblement que l’autre partage avec vous, en ce moment qui vaut toutes les étreintes.
  5. Dentelle: Affriolante ou distinguée, cadeau pour elle ou offrande pour lui, la dentelle conjugue la délicatesse du toucher et l’enivrement des autres sens, tant elle porte en elle un imaginaire fait d’interdits qu’on n’aspire qu’à briser. Face à la tranquille assurance de celle qui la choisit d’une main experte, l’homme bafouille, rougit, osant à peine lever les yeux sur cet univers dont il n’est, par nature, qu’un hôte temporaire.
  6. Je t’aime : On triche un peu avec ces trois mots en un, mais cela fait partie des petits arrangements que l’amour accepte volontiers. Trois petits mots qui portent sur leurs épaules une promesse dont on ne sait si on est capable de l’assumer, tant on adore et on craint ensemble de les prononcer. D’autant que, à bien y regarder, le plus important des trois est également le moins voyant : ce « t », niché au milieu de moi et de mon amour, presque invisible, et qui fait pourtant vibrer à lui seul une déclaration – et toute une vie.

 

  1. Le meilleur pour la fin : Murmuré dans le noir ou explosant au grand jour. Tout à la fois réponse et question, gourmandise et acte de foi. Le plus beau mot du monde, c’est le nom de l’autre.
6 J'aime
1838 Vues

Vous aimerez aussi

Réagissez !

Merci d'indiquer votre nom. Merci de saisir une adresse email valide. Please enter message.