Apparue au XVIe siècle, l’expression porte alors un sens beaucoup plus lourd qu’aujourd’hui, en ce qu’elle signifie alors trahir ou nuire à quelqu’un.

Son origine ? Le jeu de paume. Cet ancêtre du tennis moderne, se jouant d’abord à la main puis avec des raquettes, était alors une véritable passion pour les Français, quelle que soit leur condition. « Faire faux bond » renvoyait alors à une balle peu franche, dont le rebond un peu traître rendait le renvoi difficile, voire impossible.

Par extension, une personne qui fait faux bond est une personne décevante, qui ne répond pas à nos attentes ou à ses engagements – de même que cette satanée balle qui rebondit selon ses caprices.

1 J'aime
1424 Vues

Vous aimerez aussi

Réagissez !

Merci d'indiquer votre nom. Merci de saisir une adresse email valide. Please enter message.